Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 00:24
*Photographie par un ami - reflet, moi © -

*Photographie par un ami - reflet, moi © -

Comment celui qui est épris de sa propre imagination et conception peut-il être de ceux qui aiment le Seigneur des libéralités ?
Si l’amoureux de cette fausse conception est sincère, cette illusion le conduira à la réalité.
[…] Si tu fais sur un papier un portrait ayant l’air triste, il n’apprend rien du chagrin ou de la joie.
Son apparence est affligée, mais il est dépourvu d’affliction ; ou son apparence est souriante, mais il n’éprouve pas un sentiment de joie.
Et ce chagrin et cette joie qui sont dessinés dans le cœur ne sont qu’une peinture en comparaison de la joie et du chagrin (spirituels).
L’apparence souriante de la peinture est pour toi, afin qu’au moyen de cette peinture la réalité puisse être établie.



~ Djalâl-od-Dîn Rûmî

(Mathnawî I, 2760 – 2761 / 2766 – 2769)

Partager cet article

Repost 0
Published by Zoher.T - dans Rûmî
commenter cet article

commentaires

Zoher 18/01/2014 03:06

Merci ;)

Saïda 18/01/2014 01:42

Elle est Sublime cette Photo !!!

Présentation

  • : Ma quête du soi et du non Moi...
  • Ma quête du soi et du non Moi...
  • : Un lieu de vie vers la lumière de soi et du non Moi, un passage où je partage mes textes, mes citations au fil de mes lectures, de mes balades, mes photos et photos de la toile. Un voyage de l'esprit sur la toile, à travers les êtres, les âmes, et le mystère au fil des jours, de tout ce qui m'inspire, me guide, me touche, m’éveille dans ces chemins de l'existence, en cette vie, dans cet Univers Extraordinaire, que nous partageons tous sous un même toit, Le Ciel...
  • Contact

rideau.jpg

'Quand le rideau se lévera, tu verras que nous ne savions rien, ni toi, ni moi.'

- Omar Khayyam -

Par Mot Clef...

Seigneur ! Il suffit à ma fierté que Vous soyez mon 'Dieu' et à ma gloire que je vous sois soumis.

Vous êtes tel que je le veux : Faites de moi celui que vous voulez...

-Ali Ibn Abû Taleb-