Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 19:32

D'un réalisme à couper le souffle, attention aux âmes sensible...triste réalité d'une guerre qui nous dépasse ! C'est quand même hallucinant d'être à une époque ou l'on peut regarder certaine reconstituons grandiose de l'histoire, assis au cinéma avec des pop corn ! Une chance ? Si l'on peut en tiré des bonne leçons...Et les guerres ne sont pas fini...

 

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 12 ans

Avril 1945. Les Alliés mènent leur ultime offensive en Europe. À bord d’un tank Sherman, le sergent Wardaddy et ses quatre hommes s’engagent dans une mission à très haut risque bien au-delà des lignes ennemies. Face à un adversaire dont le nombre et la puissance de feu les dépassent, Wardaddy et son équipage vont devoir tout tenter pour frapper l’Allemagne nazie en plein cœur…

 

Secret de tournage sur Fury
Un film de guerre différent des autres
Fury se déroule à la fin de la Seconde Guerre mondiale, dans l’Allemagne de l’année 1945. David Ayer explique : "La guerre est quasiment finie et le régime nazi est moribond. C’est un cadre très différent de celui des films de guerre où l’on célèbre les manœuvres victorieuses impliquant les troupes américaines, comme le débarquement en France, les avancées en Europe ou encore la bataille des Ardennes. On oublie souvent la période où le nazisme rend son dernier souffle, face à des soldats américains épuisés par des années de guerre et en manque d’effectifs."
 
Et de 2 !
Ce n'est pas la première fois que Brad Pitt part en croisade contre les nazis au cinéma. En 2009 déjà, il était à la tête d'un petit groupe de soldats juifs américains ayant pour mission d'assassiner le Führer et ses sbires dans Inglorious Basterds de Quentin Tarantino.
 
Double casquette
Réalisateur, mais également scénariste (on lui doit entre autres les scripts de Training Day et Fast and Furious), David Ayer a pour habitude de signer les scénarios des films qu'il dirige. Bad Times, End of Watch et Sabotage étaient tous les trois sortis de son imagination. Pour Fury, il endosse également les deux casquettes.
 
Lieux de tournage
Fury a été filmé en Grande-Bretagne, entre Londres, le comté de Hertfordshire et celui d’Oxfordshire, où ont notamment été tournées les scènes du champ de bataille. A cet effet, la production a pris soin d'avertir les habitants de la localité, les prévenant des éventuelles nuisances sonores causées par les coups de feu. 
 
Basé sur des faits réels
Avec pour cadre les dernières heures de la Seconde Guerre mondiale, Fury s'inspire de l'histoire vraie de la prise d'assaut de l'armée allemande par un commando américain, installé à bord d'un tank militaire surnommé "Fury".
 
Rencontre avec des vétérans
Afin d’en apprendre plus sur les conditions de vie des militaires durant la Seconde Guerre mondiale, Bill Block, QED International et Brad Pitt ont organisé une réunion entre vétérans et acteurs. Les anciens soldats ont raconté leur vécu à bord des tanks ayant participé aux plus sanglants affrontements. Quatre hommes, en particulier, ont partagé leurs souvenirs avec les comédiens. Tous les détails ainsi évoqués ont servi à crédibiliser le film de David Ayer. 
 
24 heures très intenses
Si la structure narrative de Fury peut sembler assez simple aux premiers abords, le producteur Ethan Smith se positionne à l’opposé d’un constat de la sorte. Il précise : "L’action du film se déroule sur 24 heures, de l’aube à l’aube. La construction du récit est élémentaire mais le fond est à la fois éloquent et complexe."
 
Norman Ellison au centre de Fury
Selon John Lesher, c’est Norman Ellison, incarné par Logan Lerman, qui est le pivot du film : "C’est à lui que le public va s’identifier. Norman est le bleu qui n’a pas été formé pour la guerre et c’est à travers lui que l’on découvre le tank puis que l’on suit ce qui arrive à cette unité. Son histoire, ce qu’il endure et sa faculté à s’en sortir, à prendre sa place, sa résilience en somme, est au cœur du film."
 
Sacré numéro
Réputé pour ses caprices, Shia LaBeouf a encore fait des siennes sur le tournage de Fury. L'acteur se serait en effet, arraché la dent, et aurait refusé de prendre des douches pour, explique-t-il, "se mettre dans les conditions du rôle". Une attitude, qui n'a pas manqué d'indisposer ses collègues acteurs.
 
Stakhanoviste
David Ayer est ce qu'on peut appeler un cinéaste productif. En l'espace de six mois, il aura présenté deux longs métrages dans les salles de cinéma françaises. Sabotage, paru sur les écrans au printemps 2014, et Fury, sorti à l'automne.
 
Tanks en furie
Le tank "Fury" est inspiré du M4 Sherman, char d'assaut américain produit en quantité importante pendant la guerre 39-45, afin d'équiper les troupes américaines et les accompagner dans leur combat contre l'Allemagne nazie. De nombreux modèles ont été empruntés à des musées pour le tournage. Parmi ceux qu'on aperçoit dans le film, on peut énumérer le Fury M4A2 76mm HVSS, emprunté au Bovington Tank Museum, le M4A4 75MM VVSS et le M4A1 76mm VVSS.
 
Une première
La production a également emprunté au Bovington Tank Museum, le dernier modèle en état du Tiger I, célèbre char d'assaut allemand. C'est la première fois qu'un véritable Tiger tank (et non une reproduction) sert au tournage d'un film.
 
Un camp d’entrainement ultra intensif !
Pour être les plus convaincants possible à l’écran et former une équipe soudée, les cinq acteurs principaux ont eu l’obligation de subir des séances d’entrainement particulièrement intenses. Ainsi, les levés à 5 heures du matin, les 2 heures de préparation physique, les cours, les parcours du combattant jusque tard le soir, les rations froides, les nuits sous la pluie… ont fait partie du quotidien des cinq hommes durant plusieurs semaines. "Le camp était conçu pour nous briser, pour nous donner un aperçu de la difficulté de la vie au combat, mais aussi pour nous construire quand nous avions le moral au plus bas", a d’ailleurs précisé Brad Pitt. 
 
Priorité à l’authenticité
Outre les uniformes décrits dans le scénario, il a fallu également créer des costumes civils avec le même soin et souci du détail. Maja Meschede, chef costumière en charge des tenues civiles, est partie pour Berlin afin d’y louer des vêtements datant des années 30 et 40. 

 

Tournage à l’ancienne

Fury a été entièrement tourné sur pellicule. 

 

Source Allociné

Source Allociné

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ma quête du soi et du non Moi...
  • Ma quête du soi et du non Moi...
  • : Un lieu de vie vers la lumière de soi et du non Moi, un passage où je partage mes textes, mes citations au fil de mes lectures, de mes balades, mes photos et photos de la toile. Un voyage de l'esprit sur la toile, à travers les êtres, les âmes, et le mystère au fil des jours, de tout ce qui m'inspire, me guide, me touche, m’éveille dans ces chemins de l'existence, en cette vie, dans cet Univers Extraordinaire, que nous partageons tous sous un même toit, Le Ciel...
  • Contact

rideau.jpg

'Quand le rideau se lévera, tu verras que nous ne savions rien, ni toi, ni moi.'

- Omar Khayyam -

Par Mot Clef...

Seigneur ! Il suffit à ma fierté que Vous soyez mon 'Dieu' et à ma gloire que je vous sois soumis.

Vous êtes tel que je le veux : Faites de moi celui que vous voulez...

-Ali Ibn Abû Taleb-