Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 13:05
© Tahora Zoher PhotoGraphie - Catacombes de Paris -

© Tahora Zoher PhotoGraphie - Catacombes de Paris -

La vie d’ici-bas est la fin de la portée de la vue de l’aveugle (de cœur), lequel ne voit rien au-delà, alors que la vue du clairvoyant perce la fin visible de ce bas-monde et sait que la Demeure éternelle se trouve derrière (au-delà). Ainsi, le clairvoyant se détourne de ce bas-monde, alors que l’aveugle de cœur se tourne vers lui, et tandis que le premier s’y approvisionne pour l’au-delà, le second s’y approvisionne pour en jouir.

Ce bas-monde n’a pas été créé pour vous comme une maison de séjour, ni un lieu d’établissement, mais comme un passage (étape, relais) pour que vous vous y approvisionniez en bonnes oeuvres pour la demeure d’établissement éternel. Soyez-y donc prêts à un prompt départ, et ne vous laissez surtout pas berner par ce monde éphémère et ne soyez pas envoûtés par sa séduction.

- Ali Ibn Abi Taleb

(Nahj Al-Balagah)

Partager cet article

Repost 0
Published by Zoher.T - dans Ali Ibn Abi Taleb
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ma quête du soi et du non Moi...
  • Ma quête du soi et du non Moi...
  • : Un lieu de vie vers la lumière de soi et du non Moi, un passage où je partage mes textes, mes citations au fil de mes lectures, de mes balades, mes photos et photos de la toile. Un voyage de l'esprit sur la toile, à travers les êtres, les âmes, et le mystère au fil des jours, de tout ce qui m'inspire, me guide, me touche, m’éveille dans ces chemins de l'existence, en cette vie, dans cet Univers Extraordinaire, que nous partageons tous sous un même toit, Le Ciel...
  • Contact

rideau.jpg

'Quand le rideau se lévera, tu verras que nous ne savions rien, ni toi, ni moi.'

- Omar Khayyam -

Par Mot Clef...

Seigneur ! Il suffit à ma fierté que Vous soyez mon 'Dieu' et à ma gloire que je vous sois soumis.

Vous êtes tel que je le veux : Faites de moi celui que vous voulez...

-Ali Ibn Abû Taleb-