Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 11:52
© T.Zoher PhotoGraphie - Père la Chaise -

© T.Zoher PhotoGraphie - Père la Chaise -

Lorsqu'il était parmi nous, il nous contemplait, nous et notre monde, avec des yeux émerveillés. Car ses yeux n'étaient pas recouverts par le voile des années et, à la lumière de sa jeunesse, tout était clarté. Bien qu'il connût la profondeur de la beauté, il était sans cesse surpris par sa sérénité et sa majesté.
Il regardait la terre comme le premier homme avait regardé le premier jour. Nous, dont les sens se sont émoussés, nous regardons dans l'éclat du jour, mais nous ne voyons pas. Nous tendons l'oreille, mais nous n'entendons pas. Et nous avançons la main, mais nous ne touchons rien. Même si on brûle tout l'encens de l'Arabie, nous poursuivrons notre chemin sans rien sentir. Nous ne voyons pas le laboureur revenant de son champ à la tombée de la nuit; nous n'entendons pas la flûte du berger quand il mène son troupeau au bercail; nous n'ouvrons pas les bras pour embrasser le couchant ni ne cueillons les roses de Saron pour sentir leur fragrance.
Non, nous n'honorons pas le roi sans royaume et nous n'entendons la mélodie de la harpe que lorsque les cordes sont vibrées par des mains; et nous ne voyons pas un enfant jouer sous les oliviers comme s'il était lui-même un jeune olivier. Et toute parole doit naître de lèvres, sinon nous nous considérons comme des sourds muets. En vérité, nous regardons, mais nous ne voyons pas; nous écoutons mais nous n'entendons pas; nous mangeons et buvons, mais nous apprécions aucune saveur.
Et c'est là que réside la différence entre Jésus de Nazareth et nous. Ses sens étaient constamment renouvelés, et pour lui le monde était en éternelle renaissance.
Pour lui, le balbutiement d'un enfant n'était pas moindre que le cri de toute l'humanité, alors que pour nous c'est un simple balbutiement. Pour lui,la racine d'un bouton-d'or était une aspiration vers Dieu, alors que pour nous, c'est une simple racine.'

 

- Khalil Gibran

(Jésus fils de l'Homme - Un Philosophe)

© T.Zoher PhotoGraphie - Père la Chaise -

© T.Zoher PhotoGraphie - Père la Chaise -

Quand notre bien-aimé mourut, toute l'humanité mourut. Et toutes choses, pour un instant, étaient inertes et grises.

Alors l'Est s'obscurcit, et une tempête de neige en surgit et balaya la terre. Les yeux du firmament s'ouvrirent et se fermèrent, et la pluie tomba en torrents et emporta le sang qui avait coulé de ses mains et de ses pieds. Moi aussi je mourus. Mais dans les profondeurs de mon oubli, je l'entendais parler et dire: « Père, pardonne-leur parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font. » Et sa voix retrouva mon esprit en dérive, et je fus ramené au rivage.

J'ouvris les yeux et je vis son corps blanc suspendu contre les nuages, et ses paroles que j'avais entendues prirent corps en moi et je devins un homme nouveau. Et je n'étais plus triste.

Qui s'attristerait devant une mer qui dévoile son visage, ou devant une montagne qui rit au soleil ? Quel était ce coeur d'homme qui, bien que percé, pouvait prononcer de telles paroles ? Quel autre juge d'hommes a ainsi absous ses juges ? Et l'Amour a-t-il jamais défié la haine avec une force plus sûre d'elle-même ? Entendit-on jamais un tel clairon entre ciel et terre ? Vit-on, avant lui, un assassiné éprouver de la compassion pour ses bourreaux ? Ou un météore arrêter sa percée pour une taupe ?

Les saisons se lasseront et les années vieilliront avant que ne s'épuisent ces mots: « Père, pardonne-leur parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font. » Et toi et moi, bien que renaissant sans cesse, nous les conserverons. Et maintenant, je rentrerai chez moi, et me tiendrai, tel un mendiant exalté, devant la porte de son royaume.

 


- Khalil Gibran

(Jésus fils de l'Homme - PHILIPPE)

Partager cet article

Repost 0
Published by Zoher.T - dans Khalil Gibran
commenter cet article

commentaires

missfujii 26/12/2014 08:03

De bien beaux textes de Khalil Gibran et de très jolies photos, j'aime beaucoup celle en noir et blanc

Zoher.T 26/12/2014 08:46

Merci ! Bonne journée Missfujii ...

Présentation

  • : Ma quête du soi et du non Moi...
  • Ma quête du soi et du non Moi...
  • : Un lieu de vie vers la lumière de soi et du non Moi, un passage où je partage mes textes, mes citations au fil de mes lectures, de mes balades, mes photos et photos de la toile. Un voyage de l'esprit sur la toile, à travers les êtres, les âmes, et le mystère au fil des jours, de tout ce qui m'inspire, me guide, me touche, m’éveille dans ces chemins de l'existence, en cette vie, dans cet Univers Extraordinaire, que nous partageons tous sous un même toit, Le Ciel...
  • Contact

rideau.jpg

'Quand le rideau se lévera, tu verras que nous ne savions rien, ni toi, ni moi.'

- Omar Khayyam -

Par Mot Clef...

Seigneur ! Il suffit à ma fierté que Vous soyez mon 'Dieu' et à ma gloire que je vous sois soumis.

Vous êtes tel que je le veux : Faites de moi celui que vous voulez...

-Ali Ibn Abû Taleb-